[Construction d’un tour à perche / Pole lathe building] Partie 2 : Mortaise centrale

Posté dans : Non classé | 2

Salut à tous !

J’ai enfin trouvé un peu de temps pour avancer sur mon projet de construction d’un tour à perche et j’ai pas mal avancé puisque j’ai fini de façonner le corps principal du tour. J’ai également fini de creuser la mortaise centrale ou viendront se loger les deux poupées qui maintiendront la pièce de bois à travailler.

Sans plus attendre, le détail du travail accompli en image !

Je commence tout d’abord par dégrossir l’autre côté du corps principal pour essayer de former une sorte de grosse planche, à la hache bien entendu. Traditionnellement, on fait des entailles à la hache sur toute la longueur du tronc, à plus ou moins égale distance, de la profondeur que l’on souhaite enlever afin de guider le dégrossissage, mais là j’ai utilisé une scie car j’avais beaucoup de mal à faire tenir debout le rondin. Je croyais me faciliter le travail en faisant ça mais au final j’aurais du tout faire à la hache car les traits de scie ne sont pas droit et trop profonds …

20160514_140353
20160514_140342

Voici une très courte vidéo qui illustre un peu la méthode.

 

Le résultat du dégrossissage brut à la hache

20160514_141513

Désolé pour la photo de très mauvaise qualité (beaucoup de lumière, un smartphone en guise d’appareil photo et un photographe un peu nul soyons honnête = quelques photos ratées) ! Après une finition au plane de charon, on a un résultat plutôt pas mal, relativement droit et plat. On voit les traits de scie qui ont mal été coupés. Le résultat est tellement bien (mis à part les traits de scie loupées) et surtout beaucoup plus droit que l’autre côté que je décide d’utiliser ce côté pour le dessus du corps principal.

20160514_160044

Je commence à tracer la forme de la mortaise centrale. Elle fera environ 3 cm de large pour un peu plus de 70 cm de longueur. Je prévois assez large en terme de longueur pour être à l’aise. 70 cm me semble pas mal, de plus j’ai lu dans un article qu’après 70 cm de longueur sur un tour à perche, normalement il faut un système un peu particulier pour que ce soit plus stable.

20160514_163056

Premier trou ! J’utilise une mèche de 25 mm (c’est la plus grosse que j’ai en stock) et ensuite je dégrossie au ciseau à bois.

20160514_163658

Deuxième trou fait ! Et là je me rend compte à quel point ça va être long et galère de faire 70 cm de longueur en faisant des trous de 25 mm chacun … Néanmoins je ne perds pas espoir et je continue.

20160514_164419

Je dégrossis et taille la mortaise au fur et à mesure.

20160514_170135

Je commence finalement à en voir le bout (et j’ai des nouveaux muscles aux bras qui ont poussés dont j’ignorais l’existence) ! A la fin, les trous sont beaucoup moins rapprochés car je me rends compte que c’est finalement beaucoup plus galère de percer un trou à la main sur 9 cm de profondeur, plutôt que de tailler au ciseau à bois.

20160515_151926

A ce niveau là, je décide de ne finalement pas percer la totalité de la mortaise centrale. Il y aura deux mortaises, une à droite qui fera environ 6 cm qui accueillera une poupée fixe et la seconde beaucoup plus large qui permettra de faire bouger la deuxième poupée de serrage en fonction de la taille de la pièce de bois à travailler. Ça laisse un écart de 10 cm environ entre les deux mortaises et au pire, je peux l’agrandir plus tard si ça me chante. Mine de rien ça me fait économiser 3 trous et un peu de temps !

20160515_151939

20160515_151952
20160515_151944

La mortaise a été creusée au ciseau à bois de de manière brut, et maintenant il faut passer aux finitions, nettoyer et s’assurer que c’est un minimum droit partout.

20160516_103618

Petite astuce au passage : j’utilise un ciseau à bois (premier prix en GSB et pas de super qualité) qui fait 20 mm de largeur. Ce n’est pas l’idéal pour ce genre de travail puisqu’il s’agit d’une mortaise très longue et qui nécessiterait donc un ciseau à bois beaucoup plus large pour faire une finition droite. Pour ceux comme moi qui n’ont pas un outillage très varié et qui ne peuvent pas forcément investir, si vous possédez un rabot à main, j’ai remarqué que sortir la lame et l’utiliser pour faire les finition s’avère être très pratique. En effet la lame est beaucoup plus large et permet une finition un peu plus droite.

20160516_100456

Et hop, après quelques coups de ciseau à bois et de lame de rabot, la mortaise est finalement nettoyée et relativement droite.

20160516_114915

20160516_114900
20160516_114851

C’est tout pour aujourd’hui ! La prochaine étape sera probablement de réaliser les deux poupées de fixation qui viendront se loger dans la mortaise.

2 réponses

  1. Spica
    | Répondre

    Pourquoi ne pas sortir la scie passés les premiers trous pour avancer plus vite ?

    • charleswoodies
      | Répondre

      En fait j’y ait pensé en plein milieu et j’ai essayé. Je pense d’ailleurs que c’est probablement une meilleure façon de procéder ou en tout cas, plus rapide. Mais j’ai eu du mal a faire une découpe assez droite pour que ça vaille l’effort donc j’ai laissé tomber à un moment. En plus je trouve qu’on peut facilement dévier ou avoir des surprises sur 9 cm de profondeur en sciant à la main, et je trouvais qu’avec le vilebrequin j’avais une meilleure base relativement perpendiculaire pour attaquer ensuite au ciseau à bois.
      Mais si c’était à refaire, je pense que j’essaierai peut être plus la méthode scie !

Répondre